L’ingénierie à la tête des métiers d’avenir au Maroc

juillet 8 , 2018

Vous êtes ingénieur et vous avez peur de chômer? Nous avons une bonne nouvelle pour vous. Avec l’évolution de son activité économique, le Maroc a développé de nouveaux métiers mondiaux qui constituent les métiers d’avenir du Maroc. Ce qui implique l’installation de nouvelles entreprises, et l’expression de nouveaux besoins professionnels, d’où la nécessité de faire appel à des ingénieurs dans divers secteurs.

L’aéronautique

 

L’industrie aéronautique au Maroc a connu un développement notoire lié à l’importance qu’accorde la Maroc à ce secteur dans sa stratégie industrielle. Ceci s’est concrétisé par l’arrivée du géant de l’aéronautique Boing, après Airbus et Bombardier, ce qui entraine l’implantation de nouveaux acteurs dans ce secteur et permet de générer plus de 8700 nouveaux emplois spécialisés, à leur tête l’ingénierie. Or, le déficit en compétences spécialisées se ressent toujours, c’est pourquoi les professionnels de ce secteur s’impliquent en participant aux salons et aux rencontres avec les jeunes ingénieurs pour exprimer leurs besoins en ressources humaines qualifiées, puis les renseigner puis les former sur ces nouveaux métiers porteurs.

L’automobile

 

A côté de l’aéronautique, l’automobile est un secteur qui se distingue par le nombre important d’emplois qu’il offre. Plus du quart des emplois crées par les métiers mondiaux du Maroc sont concentrés dans ces deux secteurs. Les entreprises opérant dans ce secteur, telles que Renault et PSA expriment un besoin en compétences tant au niveau opérationnel, à l’instar des formations professionnelles, qu’au niveau des cadres lauréats d’écoles supérieures et d’université. Ces dernières sont plus exigeantes en termes de qualifications que de diplômes. C’est pourquoi les écoles d’ingénieurs adaptent leurs programmes et formations pour préparer leurs étudiants aux exigences de ces métiers très prometteurs.

L’électronique

 

Les métiers liés aux formations en électronique, et électrotechnique ont depuis plusieurs décennies été présents dans différentes entreprises. Ils sont à l’origine de la naissance de plusieurs inventions et des programmes innovants. C’est pourquoi, l’électronique, s’appuyant sur l’avènement de nouvelles technologies informatique, est considéré comme l’un des métiers mondiaux du Maroc. Les plus grandes industries qui se développent dans différents secteurs font de plus en plus appel à des ingénieurs hautement qualifiés dans les domaines de l’automatisme, l’informatique industrielle, et l’électronique analogique et numérique, afin de répondre aux défis des marchés de plus en plus ouverts et concurrentiels.

L’informatique

 

Le développent de produits informatiques, la conception des systèmes d’information, et la gestion des réseaux… sont autant de besoins exprimés par les entreprises, mais aussi des compétences que les jeunes ingénieurs d’aujourd’hui maitrisent grâce à l’ouverture des formations sur les métiers d’avenir. En effet, les métiers liés à l’informatique et aux réseaux sont en développement remarquable ces dernières années au Maroc, grâce à l’implantation de géants dans le monde de la téléphonie et du développement informatique. Un domaine qui passionne les jeunes, l’informatique est devenue la filière privilégiée par un grand nombre d’étudiants et d’écoles supérieures qui s’adaptent aux nouveaux besoins des marché. Ainsi, le développement des métiers informatiques favorise l’insertion professionnelle des jeunes disposant de compétences en conception, innovation, développement, gestion et maintenance des différents systèmes et outils informatiques.

Les métiers de l’Offshoring

 

L’aéronautique, l’automobile, l’électronique, et l’informatique sont des secteurs très demandeurs de profils ingénieurs spécialisés. A côté, nous citons les métiers de l’Offshoring qui sont des secteurs tout aussi porteurs où un ingénieur pourrait trouver sa place à côté des managers et des télévendeurs. Ces derniers consistent en une délocalisation de services dans d’autres pays dans un souci de diminution des coûts. Dans leur globalité, ces métiers requièrent des compétences liées à l’ingénierie de l’information. En effet, dans le cadre du développement de sa stratégie industrielle, le Maroc accorde une grande importance à l’Offshoring considéré comme l’un des piliers de ses métiers d’avenir. Plusieurs multinationales se sont installées au Maroc suite au développement de l‘Offshoring, ce qui constitue des opportunités d’emplois pour les ingénieurs, notamment en ingénierie des systèmes d’informations, en informatique et réseaux, et aussi en génie informatique.

Les Bâtiments et Travaux Publics

 

Le secteur du BTP au Maroc est un secteur intemporel, dynamisé par le besoin grandissant en logement et en infrastructures. Ce secteur participe fortement à la création de richesse et de l’emploi, et compte plus de 60 000 entreprises, opérant majoritairement dans les constructions, et recrutant des profils de formation en ingénierie Génie civil. En plus, plusieurs opérateurs internationaux trouvent le paradis dans les pays arabes et africains à l’instar du Maroc, et s’y implantent afin de développer leurs activités et bénéficier des compétences que présente ce marché. C’est pourquoi, les ingénieurs Génie civil ont toujours été demandés sur ce secteur, qui s’avère un créateur d’emplois.

La Finance et l’audit

 

L’audit, la gestion et la finance sont des secteurs connus pour leur besoin grandissant en cadres et profils Bac+5. Ainsi, la planification financière est l’audit constituent des métiers porteurs d’avenir, qui s’avèrent indispensables à la survie de toute entreprise. Or, le secteur financier est un secteur qui ne fait pas appel qu’aux gestionnaires, mais aussi à des ingénieurs capables de concevoir et de développer des solutions financières innovantes. Dans le cadre du développement de ses métiers d’avenirs, le Maroc porte une attention particulière aux métiers de la finance, ce qui se concrétise par l’initiative Casablanca Finance City, qui vise à attirer les entreprises financières internationales et à faire de Casablanca un hub financier régional en Afrique. Le développement des grandes structures financières au Maroc constitue une opportunité en or aux jeunes compétences de s’insérer dans le marché du travail et d’occuper des postes de responsabilité. Pour répondre aux besoins des métiers qui se développent dans ce cadre, des filières d’ingénierie financière sont mises en place par certaines écoles marocaines à l’instar de l’EMSI.

Le Maroc est un pays qui commence à s’affirmer dans différents secteurs, où les jeunes compétences marocaines pourront travailler, et qu’elles pourront améliorer afin d’atteindre le podium des métiers mondiaux. Pour ce faire, les écoles d’ingénieurs marocaines s’y mettent aussi. L’EMSI est l’une des écoles qui propose des programmes de formation d’ingénieurs via des filières répondant aux exigences de ces différents métiers, à l’instar du Génie informatique, Génie industriel, Informatique et réseaux, et bien d’autres. N’hésitez pas à découvrir toutes les filières de l’EMSI en visitant le site web.

 

Le guide des ecoles d’ingenieurs

Call Now ButtonContactez-nous